Re 4/4I 10001

Des plans concrets pour un nouveau véhicule de traction rapide et plus léger ont été forgés vers la fin de la seconde guerre mondiale. Une attention particulière fût portée sur la capacité de prendre les courbes à grande vitesse. La lourde Ae 4/4 251 de la BLS fût prise comme exemple.

A partir de 1946, une cinquantaine de locomotives rapides furent livrées. Leurs terrain d’action était la liaison rapide sur l’axe Est-Ouest


Pendant que la SLM construisait la partie mécanique, la MFO dirigeait la conception électrique et partageait le travail avec BBC et SAAS. En deux séries, 401-426 et 427-450 des locomotives ont été livrées de 1946 à 1951. Les locomotives de la deuxième série ont été construites sans frein électrique. La conduite à multiple commande construite dans les six premières locomotives, et par la suite dans toute la série, n’était pas prévue dans la deuxième série.


A partir de 1965 la série 10001-10050 étaient en service. Le nom de série Re 4/4I leur fût donné à la livraison des Re4/4 II. Dans les années 60 elle fût évincée par les séries Re 4/4 II et RBe 4/4 et employée dans d’autres services. Entre les années 1996 et 1998 ces locomotives furent mises hors service .En état de marche la 10001 restait à Olten et la 10044 à Rapperswil. Quelques-unes sont encore en service dans des entreprises ferroviaires privées.


Afin d’assurer libre-passage aux navetteurs sur la série de train de navette jusqu’à la Nr 426, des portes Frontales et couloirs longeant les compartiments moteur furent prévues. Pour la première fois sur les locomotives SBB, les régleurs de freins automatiques «Stopex» ont été utilisés. Une compensation de charge d’essieu pneumatique a été installé pour la conduite sous grande charge.


Un gros gain de poids fut réalisé par le développement récent par BBC d’un transformateur avec plaques radiales. La valve ou clapet de conduite et freinage du conducteur, type «Westinghouse», fut remplacé par celles de le firme Oerlikon. L’interrupteur G/P/R fut également simplifié et la position «G» supprimée. Au milieu des années 60 les rayons des roues furent renforcées.


Entre 1958 et 1960 les locomotives obtenaient une nouvelle numérotation de 10001 à 10050.

Domaine d’utilisation et Dépôt d’appartenance de la locomotive 10001

  • 1946-1946: Sorties d’essaye Depot de Bern
  • 1946-1953: Zürich
  • 1953-1977: Luzern
  • 1977-1994: Bellinzona
  • 1994-1996: Olten
  • Depuis 1996: Vehicule historique Olten
  • Entretien par Team 10439 Loks Historiques Olten